Le kit mode d’un été sans complexes

Voici enfin venu le temps des grosses chaleurs, pour profiter de cette belle saison sans se prendre la tête, que l’on soit en vacances ou au boulot, voici quelques conseils ainsi qu’une sélection de pièces très abordables qui je l’espère, vous inspirera pour profiter de l’été en toute simplicité.

En mode vacances

Au bord de l’eau

H&M online, collection été 2017, CLINIQUE, L’ORÉAL, RAY-BAN

On adore le soleil, cependant, il peut aussi nous nuire, si l’on s’expose, on n’oublie donc pas de s’en protéger à commencer par la tête que l’on couvre d’un chapeau de paille des plus stylé, on pense aussi à la crème solaire, celle que je préfère en ce moment est celle de la marque Clinique qui prévient également les rides mais aussi aux cheveux qui peuvent s’abîmer au contact du chlore ou de la mer, la gamme l’Oréal spécialement conçue dans ce but s’avère assez efficace. Bien-sûr, les yeux doivent également bénéficier d’une bonne protection que vous ne trouverez pas intégrée dans les modèles bon-marchés, investissez dans une belle paire, pourquoi pas une Ray-ban qui propose des modèles branchés à prix sympas.  Il ne manque plus qu’à remplir un joli sac de plage que l’on choisira neutre afin qu’il puisse se combiner  facilement à tous nos maillots de bain.

Se protéger du soleil

 

Un chapeau de paille

Le sac de plage

 

Dans le sac

Le bon maillot bien dans sa peau

 

Photos-Teyana-Taylor-se-denude-aux-cotes-d-Ashley-Graham-pour-Swimsuit-For-All-!_portrait_w674

Campagnes de la marque américaine Swimsuit for all

On oublie les complexes, aujourd’hui il existe des maillots pour toutes les morphologies et tous les goûts, j’adore la marque Swimsuit for all qui met en valeur le corps de la femme. Alors qu’auparavant le une pièce n’était vraiment pas en vogue, il revient depuis quelques années et crée une grosse tendance, parfait si vous souhaitez être in ou cacher un ventre.  Pas de règles, si ce n’est que vous devez vous aimez dans votre maillot de bain et vous sentir bien. De plus, il existe des paréos ou des ponchos si vous n’êtes vraiment pas à l’aise mais je vous promets que quelques minutes à observer de vrais corps sur la plage ou à la piscine et les états d’âme s’envolent! Il n’y a que dans les magazines que les femmes sont « parfaites » c’est-à-dire retouchées et on ne parle pas des hommes qui eux, ne s’inquiètent pas tant de ce que l’on pensera d’eux. Ladies ! Profitons de l’été !

Voici donc une sélection de mes coups de cœur.

Les deux-pièces

Les une-pièce

 

Se couvrir

Un peu

 

Beaucoup

 

Soirées d’été au balcon ou au jardin

Avec la chaleur, on évite le synthétique et on profite de porter des robes amples en coton. Même si vous êtes petites, les robes longues conviennent, un voyage en Asie m’a convaincue, les japonaises en général petites, n’hésitent pas à porter du long avec des chaussures plates et cela leur sied très bien qu’elles soient fines ou rondes, alors vive le confort et à bat les préjugés mode !

 

Les robes en coton

 

En mode boulot

H&M online, collection été 2017 , GEOX

Pas évident lorsqu’il fait si chaud de trouver une tenue adéquate pour aller bosser. On privilégie les basiques, les coupes fluides et les matières nobles telles le coton, le lin ou la soie. J’aime ces trois pièces basiques à mes yeux : un pantalon ample, un chemisier souple ainsi qu’une robe en coton. On bannit le synthétique, le moulant et le soutien-gorge apparent. Il faut également penser à des chaussures confortables, la marque GEOX s’avère ma favorite, elle propose des modèles en cuir, féminins mais agréables à porter surtout en été, rien de pire que les cloques, profitez la marque propose des soldes très intéressantes en ce moment. Enfin, un brumisateur peut parfois sauver de la torpeur si vous n’avez pas la climatisation, de même qu’un éventail peut vous aider à respirer en toute élégance, là encore, mon voyage au Japon m’a inspirée. Pour sortir en ville après le boulot rien de mieux que le short habillé, la combinaison ou une combi-short, plus « sport » qu’une jupe, vous pouvez y associer un blazer le matin et tomber la veste le soir.

 

Le bureau à 30 degrés   :

L’after-work :

Les accessoires indispensables

 

S’habiller pour les fêtes : les 3 options simples pour Noël & le réveillon 2016-17

Les fêtes arrivent ; avec son lot de réjouissances et d’obligations sociales. Quoiqu’il en soit, on oublie pas de profiter de ces occasions pour sortir le grand jeu. Je vous propose trois options absolument intemporelles qui ont l’avantage de pouvoir se combiner à l’infini.

H&M & ZARA online / collection hiver 2016

Le smoking

Le smoking est une option que j’affectionne tout particulièrement puisque comme beaucoup porteront une robe, l’on peut aisément se démarquer avec cet ensemble masculin féminin d’une classe folle. On choisit une veste de smoking cintrée et structurée dont les revers peuvent être satinés. Quant au pantalon, il n’a pas besoin d’être assorti mais se doit d’être fluide pour se démarquer d’un look de journée. Je préfère porter des blouses ou tops fluides en dessous pour casser l’aspect strict de l’ensemble. Le maquillage peut-être soutenu, les escarpins de rigueur mais soyez chic en mettant de côté les bijoux, qui n’apporteront rien dans ce look déjà très travaillé.

Les accessoires

Les sequins

Il n’y pas d’âges pour les sequins et plusieurs options s’offrent à vous  ; vous assumez le total look en portant une robe couverte de paillettes ou à l’instar de Sophia Coppola, vous choisissez de porter uniquement un top brillant associé à un pantalon de smoking ou même un jean. Quant au choix de la couleur de la robe, le plus en vogue est le bleu électrique ou le vert émeraude. Vous pouvez également rester « classique » en vous tournant vers le doré ou l’argenté. Attention à choisir la teinte qui illuminera votre regard et chevelure. Le make-up se doit d’être sobre de même que la coiffure simple. Soyez aussi attentives à la longueur de la robe qui ne doit pas être trop courte ou décolletée sous peine de tomber dans la vulgarité. Quant aux accessoires, les tons argentées ou dorées, dans une matière lisse se marient à l’excentricité sans en rajouter.

Les accessoires

Le velours

Le velours, en plus d’être très tendance en ce moment, s’avère être une option idéale pour une occasion. Il faut simplement savoir que cette matière a tendance à grossir ou à étoffer les courbes. On opte donc idéalement pour des teintes foncées ou on assume ses formes que l’on met en valeur, telle la sublime Belluci en osant la matière associée à une couleur profonde qui donnera un aspect précieux à la tenue.. Coup de cœur pour le modèle de robe croisé, sensuel et intemporel. Là encore, on ne porte pas de bijoux qui alourdiraient encore ce look. On assortit par contre avec des accessoires délicats et originaux. Pour un effet plus décontracté, on laisse ses cheveux détachés.

Les accessoires

 

 

Le Grand Style

L’opposition, l’antithèse, la dualité, le paradoxe, l’oxymore ; autant de termes pour désigner l’abrupte et heureuse coexistence de deux éléments en apparente contradiction. Dans ce monde qui fait la place belle aux étiquettes et aux catégorisations faciles, tout ce qui y échappe, dérange. Qui souhaite réellement creuser au delà des simplifications confortables que nous offrent les clichés, les stéréotypes, liés, entre autres, aux genres, aux professions, aux nationalités, aux religions, aux partis politiques, aux physiques ?

S’il est évident que l’humain est protéiforme, multiple, on semble pourtant souvent choisir de manquer la véritable rencontre de l’individu qui nous place inéluctablement en face de cette complexité. Nous préférons la faire correspondre à une vision plus simple, plus spécifique, en optant de valoriser une étiquette au détriment d’une autre : « femme », « étranger », « enseignant » etc. Mais qui ne rencontre pas l’autre est-il capable de se faire face ? Dans l’optique où l’on choisit de dialoguer avec le reflet que nous renvoie le miroir, on prend aisément conscience que l’on ne se réduit pas à une classification sans échapper à cette bienheureuse contradiction.

Selon Nietzsche, le « Grand Style » consiste à faire exister en soi deux puissances qui seraient apparemment paradoxales : les puissances réactives qui, comme l’adjectif « réactif » l’indique, répondent à un stimulus provoqué par l’extérieur et les puissances créatives qui elles, sont de l’ordre de la vision des « véritables artistes » qui eux « créent »  non « en réaction à » mais, depuis le fond de leur être en échappant ainsi au mimétisme primaire. Autrement dit, laisser une place à cette contradiction que l’on tend à vouloir faire disparaître en nous, lui en constituer une au lieu de la nier ou de lutter contre elle, relèverait du « Grand Style ».

Et si nous transposions cette théorie sur le rapport à l’Autre ? Car finalement, tenir compte de ses propres contradictions c’est accepter l’altérité en son sein. N’attendons pas d’être les victimes d’un regard stigmatisant pour remettre en question nos propensions à la catégorisation.

Parbleu et quant à avoir du style, autant qu’il soit doublement grand !

 

L’habit fait le cadre

Les hommes occupant la fonction de cadre réalisent rapidement l’importance du style et bien que l’habit ne fasse pas le moine, dans une société dominée par l’image, il fait plus qu’y contribuer. Imposer le respect, se démarquer de son équipe en tant que leader passe par des compétences bien sûr mais aussi une attitude, une façon d’être qui se révèle au premier abord par un style vestimentaire. Le paradoxe est que bien sûr, le cadre n’a guère le temps d’écumer les magasins en quête de la tenue parfaite, voici donc quelques astuces à prendre en compte pour être « Dressed to Win ». En effet, un costume bien coupé et fluide permet de dégager le dynamisme nécessaire à votre fonction, le bon choix de couleurs donne le charisme et le pouvoir de persuasion qu’ont ceux qui ont confiance en eux, enfin une gamme d’accessoires adéquate est le passeport vers la sphère des meilleurs professionnels.


La bonne coupe de costume

Le costume peut être parfait et avoir coûté cher, s’il n’a pas la bonne coupe, l’effet est décrédibilisant. Rien de pire que de nager dans un costume trop grand, vous renvoyez alors l’image d’une personne qui ne se sent pas à sa place et n’a pas la carrure d’assumer les responsabilités qu’on lui confie, choisissez un costume trop serré et vous reflèterez l’image d’un être centré sur soi avec peu de vision. La coupe dite « cintrée » est la plus adaptée et la plus moderne, pas trop large mais non plus pas trop étroit, le costume idéal doit offrir une veste tombant à hauteur du pubis qui cintre le buste et la taille sans enfermer les épaules avec un pantalon qui serre la taille mais pas les jambes, la fluidité de mouvement est capitale, c’est celle-ci qui vous permettra une démarche naturelle épousant vos mouvements, l’origine même de l’élégance se dégage d’une aisance corporelle possible uniquement au travers d’un confort qui ne peut être feint.

Déterminer sa couleur de base

Choisir sa couleur de base est essentiel. La couleur de base est neutre, elle peut être : le noir, le gris, le bleu marine ou le brun. Elle est celle que l’on doit associer à son costume et son manteau. Celle-ci se détermine en fonction du teint, de la couleur des yeux et des cheveux. Une fois cette couleur définie (vous pouvez avoir deux couleurs de base, une par saison par exemple), à vous de jouer avec les couleurs complémentaires et de sélectionner des chemises dans des tons qui mettent en valeur votre couleur de base. Maîtriser ces codes vous permettra ainsi aisément de vous distinguer du cadre lambda qui choisit systématiquement un costume noir et une chemise blanche ou bleue lignée. Par exemple, un costume noir sera mis en valeur avec une chemise bleu nuit, un costume gris avec une chemise prune, un costume bleu marine avec une chemise grise et un costume brun avec une chemise bleu marine.

Des accessoires basiques

Il en faut peu et respecter une règle simple : « less is more ». S’il y avait un investissement à faire dans ce domaine ce serait indéniablement dans une belle paire de chaussures ainsi que dans une belle montre. Dans ce monde d’apparences, ces deux indices sont révélateurs de votre niveau social. Si vous n’avez pas les moyens et quand bien même vous les avez, restez sobres. Une ligne harmonieuse doit se constituer entre vos chaussures et votre bracelet de montre, le noir et le cuir, concernant ces deux accessoires restent la meilleure option tout simplement parce qu’ils se marient à votre couleur de base quelle qu’elle soit. Concernant les cravates, si vous n’avez pas le temps de trop y réfléchir et afin de ne pas commettre d’impairs malheureux (n’avez-vous jamais critiqué la cravate d’un collègue ?), choisissez-les dans les tons de votre couleur de costume, vous pourrez ainsi oser des couleurs de chemises différentes tout en restant sobre puisque votre costume et vos accessoires seront neutres, les tons profonds ou chinés aident à se démarquer sans en faire trop d’où l’art de se distinguer tout en restant dans les normes classiques.

Vous avez besoin d’aide pour trouver votre couleur de base ? Vous souhaitez un conseil sur la coupe de votre costume ou encore vous désirez vous constituer une garde de robe complète et cohérente tenant compte de votre budget en seulement quelques heures ?

Quand la mode ne suffit plus

Maquillage, épilation, gommage, manucure-pédicure, coupe, couleur, mèches, extensions, combien de temps passé dans les salons de beauté, dans les magasins, à chercher, essayer, acheter des vêtements souvent jamais portés, gaspillage de ces heures à se comparer sans cesse à des modèles retouchés qui nous rejaillissent sans cesse à la figure au point qu’ils sont ancrés dans nos inconscients comme faisant partie intégrante de la réalité, journaux, films, séries, publicité. Mais quelle réalité ?

Le rituel malsain et destructeur de la majorité des femmes dégénère vitesse grand v pour terminer par ressembler à une série morbide d’opérations souvent dangereuses mais lucratives, les plus pratiquées étant actuellement : les injections de botox, collagène, liposuccion, rhinoplastie, augmentation mammaire, labioplastie. Maintenant qu’on a touché au sexe de la femme après le visage, la poitrine, les fesses et les cuisses que va-t-on trouver encore à améliorer, à normer, à refaire à changer? Et si, dans cette folie, on prenait le temps de se poser les bonnes questions.

Prenons tout d’abord conscience que derrière la promotion de produits miracles se cache une manipulation nettement moins noble que la volonté de nous sublimer : celui d’exploiter un maximum le manque d’estime de soi de la femme. Ne pas se sentir assez mince, assez grande, assez belle, assez normale, toutes ces injonctions permanentes qui nous hantent et parfois nous minent ou nous détruisent (dépression, troubles alimentaires au mieux, anorexie, suicide au pire ) sont volontairement suscitées par les médias pour nous pousser à la consommation et ….Dieu que ça marche !

Seulement, à force d’excès de retouches et corrections, les modèles d’aujourd’hui passent heureusement rapidement au statut d’anti-modèle. C’est sans aucun doute de ces contre-exemples dont nous devons tirer leçons. On pense à ces stars sublimes alors qui ont succombé aux affres de la chirurgie sans pouvoir plus s’arrêter, aux visages défigurés d’Emmanuelle Béart, Catherine Deneuve et tant d’autres qui sont prises par l’engrenage de plus en plus tôt, imaginons la pauvre Nabilla dans 10 ans. Des clones ridiculement tristes ayant toutes le même visage (le même chirurgien) anorexiques mais siliconée et repulpée, voulons-nous vraiment ressembler à des actrices x dépassées ? Le combat est perdu d’avance et l’important est ailleurs.

De quelle façon apprendre à se plaire, à s’accepter, à être bien dans sa peau en arrêtant enfin de vouloir se nier soi-même est très certainement une des pistes essentielle à travailler. En effet, à la place d’avoir comme idéal nocif celui d’habiter le corps d’une autre, essayons plutôt de nous approprier le nôtre au travers d’un travail sur soi qui vaut toutes les opérations.

Effaçons de notre mémoire les méchants commentaires que nous avons reçus et qui souvent nourrissent de façon obsessionnelle une mauvaise estime de soi pour nous rappeler des compliments toujours bien plus nombreux mais que nous choisissons de ne pas retenir, entraînons notre regard à une bienveillance envers nous-même que nous accordons volontiers aux autres et soyons fières de nos différences et distinctions pour enfin rayonner de l’intérieur, car, tout comme les produits de supermarchés ont moins de goût et de saveur que ceux de l’artisanat, le charme et le bien-être ont plus de pouvoir que des masques bien portés.